jeudi 14 février 2013

Un contact solide aux approches

Pour espérer devenir performant aux approches, vous devez développer vos sensations de dosage. Cependant, cet objectif est inatteignable si vous n'obtenez pas un contact de balle régulier.

La clé : l'alignement du bras gauche et du manche

J'observe souvent le même problème chez mes élèves : une volonté trop marquée "d'aider" la balle à se lever, par une action des poignets dans la traversée. Résultat : le club remonte et passe au-dessus de la balle.

Le poignet gauche se creuse, le club remonte : il est donc impossible de pincer le sol après la balle, ce qui est indispensable pour jouer un coup haut.
La solution : cherchez à conserver le manche du club dans l'alignement du bras gauche jusqu'à la fin du geste. Vous devrez sentir une légère rotation du haut du corps vers la cible, le poids sur le pied avant, et la tête du club très près du sol.

Un remède pour contrer les réflexes trop ancrés

Si vous n'arrivez pas à contrer ces coups de poignets réflexes, une solution bien de saison : à l'entraînement, prenez votre position face à la balle puis glissez le manche du club sous votre manche gauche. Vous ne pourrez plus creuser le poignet gauche, donc pensez à bien traverser le coup en tournant légèrement le corps vers la cible.
Après quelques répétitions, vous verrez qu'il n'est pas nécessaire de bouger les mains, avec un bon contact la balle se lèvera toute seule.


Je n'oublie pas mes lecteurs gauchers qui, j'en suis sûr, auront compris qu'ils devront appliquer ces conseils sur leurs bras droit !